Sélectionner une page

Le Pays du Val d’Adour

Capture d’écran 2013-06-06 à 18.08.13Le Pays du Val d’Adour regroupe 181 communes, 11 cantons, 11 communautés de communes. Il se situe au carrefour de 3 départements (Hautes Pyrénées, Gers, Pyrénées Atlantiques) et 2 régions (Aquitaine et Midi Pyrénées). Il se caractérise par deux entités géographiques bien distinctes : une zone de coteaux peu pentue de part et d’autre d’une large plaine alluviale, la vallée de l’Adour, axe principal de communication.

Le Pays du Val d’Adour c’est :

  • 2 Régions : Aquitaine, Midi-Pyrénées
  • 3 Départements : Gers, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques
  • 11 Cantons : Aignan, Castelnau-Rivière-Basse, Lembeye, Maubourguet, Marciac, Miélan, Montaner, Plaisance du Gers, Rabastens-de- Bigorre, Riscle, Vic-en-Bigorre
  • 181 Communes
  • Gers : 78 communes ; Hautes-Pyrénées : 61 communes ; Pyrénées-Atlantiques : 42 communes
  • Population (2008) : 49 610 habitants
  • Superficie : 138 279 ha
  • Densité : 35 habitants/km2

Des conditions géographiques et agro-climatiques favorables (plaine alluviale riche bordée de coteaux, ressources en eau, climat océanique tempéré) ont permis d’asseoir une activité agricole qui, au cours des siècles, a participé à la construction historique, culturelle et paysagère du Val d’Adour. Bien qu’à proximité des pôles urbains de Pau, Tarbes, Auch et Mont de Marsan, le Pays du Val d’Adour conserve aujourd’hui encore ses caractéristiques rurales. La Surface Agricole Utilisée représente 60% de l’espace. L’Adour et ses principaux affluents (l’Arros, l’Echez, le Louet, le Lées) constituent un patrimoine naturel d’une grande richesse et ont permis l’implantation dans la plaine de cultures (notamment le maïs) qui nécessitent une grande disponibilité en eau. Les coteaux sont encore caractérisés par des systèmes de polyculture-élevage, reposant sur des structures moins étendues. Cette zone de coteaux, au sol caillouteux et parfois argileux, a accueilli très tôt des vignobles. La viticulture couvre près de 3.650 ha et compte deux zones d’Appellation d’Origine Contrôlée et des vins de qualité supérieure.

Cet espace rural se caractérise par l’absence de grands pôles urbains (aucune ville de plus de 6.000 habitants) et la vitalité de ses bourgs-centres, bien répartis sur l’ensemble du territoire et autour desquels s’articule la vie locale. Ils concentrent commerces, services et entreprises locales et captent ainsi la majorité de la population active. Les bourgs des coteaux conservent un caractère enclavé. Néanmoins, ils s’inscrivent dans un bon maillage car tous sont proches d’un bourg de vallée (Montaner/Vic ; Lembeye /Maubourguet ; etc.). L’attractivité de ces bourgs-centres, en général chefs lieux de canton, est également renforcée par la présence des principales industries du Val d’Adour : transformation des palmipèdes gras ; quelques unités de transformation du bois ; quelques entreprises liées à la haute technologie (fibres optiques, céramique industrielle, pharmaceutique, aéronautique) et des sites d’extraction de matière première.

Plus d’information sur le site Internet du Pays du Val d’Adour